Le bilan neuropsychologique

Le bilan neuropsychologique, en quoi cela consiste ?

 En règle générale, le bilan neuropsychologique suit les étapes suivantes :

 1) L’entretien d’anamnèse, d’une durée de 45 minutes à 1 heure, permet de recueillir les diverses informations relatives à l’histoire développementale (acquisitions motrices, langagières, propreté etc…), médicale, scolaire (résultats, retours des professeurs sur les facilités et les difficultés de l’enfant ou de l’adolescent etc…), comportementale, psycho-affective et familiale de votre enfant.

Dans ce cadre, il est intéressant que la ou les personnes l’accompagnant apporte(nt) lors de premier entretien, certains bulletins scolaires ainsi que les comptes-rendus des éventuels bilans déjà effectués (orthophonie, psychomotricité, neuropsychologique, psychologique, pédopsychiatrique etc…).

En outre, des questionnaires complémentaires, choisis en fonction de leur pertinence vis-à-vis des questionnements soulevés lors de l’entretien, peuvent être remis aux parents et aux enseignants.

Ce premier entretien permet au neuropsychologue de considérer l’enfant et l’adolescent dans sa globalité et ainsi de choisir, en fonction de ses hypothèses cliniques, les outils adaptés précisément à SA problématique.

2) L’évaluation s’effectue à l’aide d’outils précis permettant de vérifier les hypothèses précédemment formulées. Elle peut se dérouler sur une ou plusieurs séances, en fonction des objectifs de la demande :

– Avant tout, il est nécessaire de proposer, si cela n’a pas déjà été effectué, un bilan psychométrique d’intelligence générale, en utilisant par exemple la WISC-V. Celle-ci recouvre un large panel d’habiletés cognitives et permet, en fonction des performances quantitatives (scores aux différentes épreuves) et qualitatives (observation du comportement du jeune pendant la passation, de ses stratégies, de ses facilités et difficultés spécifiques etc…), de proposer une évaluation neuropsychologique approfondie si nécessaire.

– Ce bilan neuropsychologique repose sur le choix d’outils permettant de mettre en avant les difficultés et les facilités propres à l’enfant et d’en comprendre la nature afin de proposer des aménagements et des orientations vers des prises en charge adaptées. Il est primordial de préciser que cette évaluation neuropsychologique ne constitue pas un ensemble standard de tests qui serait proposé à tous les patients de manière indifférenciée. Le choix des tests est toujours motivé par le croisement des informations recueillies lors de l’anamnèse, dans les questionnaires, lors de l’examen de l’intelligence générale et issues des observations du praticien. C’est uniquement à partir de cela que seront sélectionnées les différentes épreuves de mémoire, d’attention, de fonctions exécutives, d’habiletés visuo-spatiales etc., pertinentes pour votre enfant en particulier.

3) La restitution orale du bilan permet au neuropsychologue d’expliquer les résultats au jeune et à sa famille afin de les orienter de la manière la plus appropriée (prise en charge neuropsychologique, orthophonique, en psychomotricité, psycho-thérapeutique etc…). Elle s’accompagne d’un compte-rendu écrit reprenant l’ensemble des éléments d’anamnèse, décrivant le comportement du jeune durant l’évaluation, les résultats aux différentes épreuves ainsi que leurs interprétations et enfin les suites à donner au bilan (adaptations pédagogiques, rééducations si nécessaire etc…).

Le temps nécessaire pour une évaluation complète (évaluation psychométrique et bilan neuropsychologique), comprenant les entretiens parentaux, la passation des différents tests avec l’enfant, le temps d’interprétation des résultats et la rédaction du rapport écrit par le neuropsychologue se situe entre 12 et 15 h

Quels objectifs ?

Dans le cadre d’une prise en charge pluridisciplinaire et globale, le bilan neuropsychologique a pour but d’améliorer la qualité de vie du patient (l’enfant ou l’adolescent dans le cadre de ma pratique). Plus précisément, ses objectifs sont :

  • Comprendre l’origine des difficultés (neurologiques ou psycho-affectives)
  • Participer au diagnostic pluridisciplinaire
  • Orienter les patient vers des prises en charge adaptées
  • Proposer des préconisations destinées aux parents et aux enseignants
  • Contribuer à la mise en place d’aménagements à la maison et/ou en classe (dossier MDPH, demande d’AVS, mise en place d’un PPS etc…).